owwooow

21 janvier 2013

Il est temps

 

Il est temps pour moi de m'abandonner entièrement à mes rêves, sans rien attendre en retour, je les laisserai m'envahir et m'emporter vers un destin que je ne programmerai plus.

Je lis un livre en ce moment, je l'aurai fini ce soir, il est très beau, il parle du retour à la nature, de ses limites, de la désillusion, mais il parle aussi de l'euphorique sensation que l'on a, quand on fait le premier pas du retour et que le reste de la vie suit le même chemin, comme dans une course vers le bonheur.

Je m'y mets je m'y mets. Je m'y prépare, plus que quelques jours pour partir, Une source de stress ? m'oui... mais pas autant que quand je pense à rester, c'est pour quoi je n'y pense même plus.

 

75071_445921508794826_984874797_n

Posté par Disembodied à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 septembre 2012

Assainissement Liquide Au Nord d'Agadir : déclenché

Plage_imouran_1

Photos

Définition : 
Station d'épuration et usine de traitement d'eau potable. Quelle différence entre les deux ?

 

L'usine de traitement d'eau potable sert à produire l'eau que nous consommons. 
La station d'épuration, elle, traite les eaux usées, c'est-à-dire les "eaux sales" (issues de la vaisselle, de la lessive, des sanitaires) qui sont rejetées et collectées dans les égouts, et les "nettoie" avant de les évacuer vers le milieu naturel. 

 

Maline L'flouss :

127 MDH.

Société d’aménagement de la stationdeTaghazout : 50 MDH

Régie autonome multiservice d’Agadir : 37 MDH

Secrétariat d’État chargé de l’eau et de l’environnement : 30MDH

Ministère de l’Intérieur : 10 MDH

lancement de la 1ère tranche de la station de traitement : 80 MDH

Le reste a été respectivement dédié à l’installation du réseau d’assainissement des localités de Tamghart et d’Aourir (100 km linéaires), à l’achat de terrain de la station de relevage (400 m2) et de celle de traitement (2,5 ha), en plus de la réalisation des études afférentes au projet.

 

Intervenants :

A la base de l’étude de schéma directeur du nord dAgadir, la solution arrêtée consiste en un traitement local des effluents. Dans ce sens, une station d’épuration sera réalisée à la commune d’Aourir. L’emplacement du projet, qui s’étalera sur une superficie de 2,5 ha, a été identifié par une commission composée de la wilaya d’Agadir, le district Al Mohit, la commune rurale d’Aourir, l’Agence urbaine, la RAMSA, l’Agence du bassin hydraulique et l’architecte chargé de l’élaboration du plan d’aménagement du centre d’Aourir. Le terrain sélectionné se situe en effet à proximité de la mer, au site de Tamaouanza, appartenant à la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT). 

Le procédé consiste en une station d’épuration biologique, avec un niveau de traitement tertiaire constitué d’une filière eau, d’une filière boues et d’une filière odeur. 

 

AVANCEMENT  DU  PROJET :  

Le taux de branchement prévisible pour l’année 2013 est fixé à 95%. Actuellement, ce taux est égal à 90%. Pour ce qui des autres indicateurs afférents au réseau de distribution d’eau potable au centre d’Aourir et de Tamraght, le nombre des abonnés a atteint 5.200 foyers, avec un total de 4.192 branchements, des réserves de stockage de 3.000 m3 et un linéaire de réseau de 68 km.

 

Les Echos

 

Posté par Disembodied à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2012

Strange fruit.

3fea7d2622df42fcceb7975f0bb82b8d4ed0b506_m

Penser au mal que l'on se fait les uns aux autres, sur cette terre qui nous maudit chaque jour un peu plus, c'est la vie vue sous son vrai jour. Je veux qu'il en soit autrement mais je n'ai aucune force pour le faire. Quoi, changer le monde ? Qui, moi ? 

Moi je ne sais que la laisser monter en moi, cette sensation étrange de colère et d'amertume, qui me donne envie de partir droit devant, jusqu'au petit matin. Un jour je serai Meryem l'Bouhaliya qui marche pieds nus le long des avenues, la nuit, mais ce jour ne viendra pas. Ca ferait plaisir à tellement de gens que je perde la tête, que, eh ben, je ne la perderai pas. Même si je l'avoue, ça me tente.  

Posté par Disembodied à 05:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2012

Chefchaouen.

dkika

Chefchaouen est ma petite chérie. Mais dès que j'y vais, et malgré la quantité INCROYABLE de jus de fruits que j'y consomme, j'ai des coups de blues très fréquents et très lourds. Mais qu'est ce que je peux bien y faire, qui dit meryem, dit mélancolie. Mais si j'en parle maintenant, c'est parce que j'ai une envie folle de m'y rendre après le ramadan. Bisous le monde !

Posté par Disembodied à 02:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Eclipe Totale

eclipse totale scene 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce qui est du film biographique de Rimbaud et Verlaine. J'en reparlerai. Je mettrai du texte. Pas maintenant je suis pressée, mais j'ai adoré, y a un an et quelques, ou plus. Bref. J'ai adoré.

Posté par Disembodied à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 août 2012

Henry David Thoreau

 

truth

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des mois passèrent.

Un an plus tard, je suis à deux doigts de réaliser mes rêves de nature et de liberté. J'en suis à quelques mois seulement. Un village où l'herbe est plus verte m'attend, quelque part.

J'ai juste peur d'être dans l'erreur. J'ai peur d'avoir mal calculé les choses, pire encore, de les avoir mal senties. Une vie plus classique serait-elle meilleure que ce à quoi j'aspire ? Etre architecte, d'accord. Etre architecte dans un tout petit village et devoir faire la navette encore et encore et encore. Faisable ou utopique? Dangereux pour une jeune femme célibataire? J'ai peur de l'échec. Mais la peur de l'échec ne m'empêchera pas d'essayer.

 

اللهم أرنا الحق حقاً وارزقنا إتباعه

                                        وأرنا الباطل باطلاً وارزقنا اجتنابه

 

 

Posté par Disembodied à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2012

Essaouira est sereine, mais sans les gens qui m'accompagnaient.

Sans titre-3

Posté par Disembodied à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2012

22

 

Posté par Disembodied à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2011

Qui a eu cette idée folle ?

Il est minuit dix, et demain matin, à huit heures et quart, je reprends l'école. La foutue école de merde, où y a plein de gens que je ne supporte plus. J'ai franchement pas envie d'y aller, mais comme mes parents le disent : Il le faut. -___- J'ai 23 ans, et j'ai pourtant l'impression que ma vie se déroule de la même façon qu'à mes sept ans. Sauf que là, je fume.

 

Snapshot_20111003_1

Posté par Disembodied à 02:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2011

The truth is stranger than fiction

       L'univers étant sans limites, notre logique peut facilement accepter que toute création divine l'est; l'âme humaine l'est, nous le sommes. Mais tout le monde n'arrive pas à palper la profondeur des choses, à prendre conscience d'une dimension débordante de mystères, de ces - si doux - mystères qui nous entourent, qui nous composent, qui nous guident. Il existe des gens dont les seules préoccupations sont de bien manger, bien dormir, bien fourrer ce qui se fourre là où ils aiment que ça soit fourré. Je ne les en veux pas, je les envie même des fois, ils sont probablement heureux comme ils sont.

        Mais si le prix de la vérité était de s'enfermer dans un temple invisible, coupé d'un monde trop étroit, et d'y méditer, autant le faire que de se satisfaire dans sa simplicité stérile. Sinon, à quoi bon avoir en soi le souffle de Dieu... à quoi bon exister, si nous limitons notre vision au point de ne plus avoir de vision du tout ?

       
04 post

Posté par Disembodied à 01:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]